mardi, juin 18, 2013

Le livre des 3 lauriers dans la sorcellerie en Islam



Le livre des 3 lauriers est sans doute le plus important de la sorcellerie, notamment en Afrique et au Maghreb. Il possède un index sur les différents types de sortilèges et on estime qu’il est la base de la sorcellerie moderne.  On estime qu’il a été écrit par un Allemand appelé Gunthard Hammerschmitt même si son existence est très floue et d’autres spécialistes de ce domaine estiment qu’il n’est qu’un personnage inventé par 4 docteurs en Science occultes. Mais on retrouve les traces de Gunthard Hammerschmitt dans de nombreux ouvrages traitants de la sorcellerie. Cet Allemand converti à l’Islam lorsqu’il a atteint sa 35e année a pris le nom d’Abdullouhallah bin Hamid et c’est ce nom qui apparait dans le livre des 3 lauriers.

Vrai nom ou pseudo : Je n’ai pas fait de faute en écrivant le nom d’Abdullouhallah bin Hamid et cela m’incite à penser que ce n’est qu’un pseudo, car Abdullouhallah  n’est pas un vrai nom arabe. J’ai ma petite idée sur le vrai auteur de ce livre, mais pour plus de clarté, on utilisera toujours le pseudo.
Le web étant un vaste foutoir où on peut trouver de tout, il est étonnant qu'on trouve très peu de références sur le livre des 3 lauriers. L'un des rares sites qui en parlait a disparu depuis près de 4 ans et c'était un site intéressant qui parlait beaucoup de choses occultes. Et je l'ai répété à plusieurs reprises, je ne crois pas à toutes ces choses, mais elles me fascinent que ce soit dans la forme ou le fond et comment des croyances créées par l'imaginaire peuvent devenir des idées et des concepts proches du réel. La sorcellerie telle qu'on la connait aujourd'hui tient plus du spectacle et des tours de voyance que des charlatans ou des marabouts vous font payer à prix d'or.

Mais la littérature sur la sorcellerie est beaucoup plus sombre et radicale sur de nombreux points. Le livre des 3 lauriers est tellement sombre qu'aucun éditeur n'a voulu faire une édition moderne ou même une traduction à partir de l'allemand. Donc, l'auteur de ce livre, Abdullouhallah bin Hamid, était une sorte de secrétaire ou de scribe et on connait très son peu de métier. Une simple introduction raconte sa journée quotidienne où il écrit des textes pour les " puissants " de la ville. Ce terme de " puissants " revient souvent dans ce livre et on sent un dégout farouche à son égard. Pour combler son temps libre, il décide de compiler des ressources sur la sorcellerie à la fois en Occident, mais aussi en Orient et en Afrique. Et c'est là que ce livre prend tout son intérêt, car c'est l'un des rares ouvrages qui arrivent à combiner des sciences provenant de cultures diamétralement différentes.

Le livre des 3 lauriers ne prend pas des pincettes, car la phrase d'introduction frappe le lecteur de plein fouet :
Vous avez emprunté un chemin bien sombre si vous lisez ces lignes !
Cependant, le livre des 3 lauriers se concentre peu sur le concept du bien ou du mal de la pratique, car il estime que tous les moyens sont bons pour réussir ses objectifs.

La communauté Soufi des Hullapakori


J’ai obtenu ce livre par le plus grand des hasards à l’époque où mes articles sur l’interprétation des rêves en Islam commençaient à devenir populaires. De nombreuses personnes m’ont contactées pour proposer leur service (des arnaques dans la plupart des cas), mais d’autres m’ont offert des conseils et c’est l’un d’eux qui m’a parlé de ce livre. Comme je l’ai mentionné, il n’y a aucun site qui parle de ce livre, même ceux qui parlent de la sorcellerie. La seule référence sur un livre de sorcellerie s’appelle le livre de Cornelius Rumstuckle dont le vrai nom est James Herbert Brennan qui est un auteur spécialisé dans le paranormal. En fait, ce livre est un pur concentré de conneries et de bêtises pour les esprits crédules et je n’ai pas cessé de rigoler quand j’ai lu ce livre de Cornelius Rumstuckle.

C’est là que cette personne a expliqué que ce livre des 3 lauriers est tellement dangereux qu’il n’a jamais été adapté. Il l’avait trouvé lorsqu’il avait visité une communauté isolée qui s’appelle les Hullapakori qui pratiquent un Islam extrêmement ésotérique avec beaucoup d’influences du soufisme. Cela fait quelques mois que j’ai déjà reçu ce livre des 3 lauriers et la connaissance en question avait raison sur un point, ce livre est l’un des plus terribles et les plus sombres que j’ai lu et pourtant, j’en ai lu des milliers. Le ton est extrêmement radical où il n’y a aucune pitié pour les victimes de ces sorts.

Une terreur sans nom en parcourant le livre des 3 lauriers !


En fait la première fois, je n’ai lu que quelques pages. Les sortilèges islamiques que j’ai vu sont indétectables et sans aucun remède. Même si 80 % des sorts se concentrent sur des attaques maléfiques, on trouve aussi quelques remèdes bénéfiques, notamment pour la fertilité.
livre-3-laurier_2

Le livre qu’on peut voir sur l’image n’est qu’une représentation, mais ce qui nous intéresse est le symbole tout en bas. J’ai essayé de recréer ce symbole en grandeur nature pour comprendre pourquoi cet ouvrage s’appelle le livre des 3 lauriers.

livre-3-lauriers_1
A la base, le laurier a une importance considérable dans la sorcellerie occidentale et Abdullouhallah bin Hamid l’a sans doute intégré à cause de ses origines allemandes. Le laurier est une plante qui guérit, mais on s’en sert aussi dans les filtres d’amour et surtout sur les Shours dont en on reparlera plus tard, car tous les sites que j’ai vu ne racontent que des bêtises sur le Shour. Dans le symbole ci-dessous, on voit trois lauriers qui se mélangent. Les deux premiers sont identiques et ils font référence au type de sorcellerie signifiant que cette pratique sera toujours maléfique même avec les meilleures intentions du monde. Le troisième laurier noir au centre indique le résultat du sortilège indiquant que les impacts sur la victime seront terribles. Et le symbole en forme de T séparé est en fait la lettre Alif, la première lettre de l’alphabet arabe. Dans de nombreuses doctrines islamiques, la lettre de l’Alif pointe vers l’Afat qui est une expression arabo-indienne signifiant le malheur ou la catastrophe. Et la signification sous-jacente de ce symbole est que si on utilise la sorcellerie de ce livre, vous allez provoquer 3 catastrophes, à savoir, la destruction de la victime, votre propre destruction car une fois qu’on a emprunté ce chemin, vous plongez dans le noir pour toujours et enfin, le malheur collatéral qui touche toutes les personnes qui sont proches de l’agresseur et de sa cible.
Il est assez étrange de retrouver des origines indo-arabes dans le livre des 3 lauriers, mais sans doute parce que la sorcellerie indienne utilise des pratiques radicales telles que le sacrifice et l’exsanguination. Et en parlant de sang, la plupart des sortilèges de ce livre l’utilisent à des degrés divers. Cela va du sang d’un poisson encore vivant jusqu’à l’extrême du sang humain.
On peut se demander pourquoi lire un tel livre alors qu’il est si sombre ? La même raison qui m’a poussé à l’interprétation des rêves qui est ma curiosité et ma soif de connaissances. Et en fait, je ne crois pas aux sortilèges de ce livre, mais c’est plutôt la description des différents cas qui vous glace le sang, car oui, le livre des 3 lauriers est le seul livre de sorcellerie qui présente des cas réels où son auteur, Abdullouhallah bin Hamid, a pratiqué les techniques de ce livre sur certaines personnes.

Les sortilèges islamiques présents dans le livre des lauriers


Le livre des 3 lauriers possède environ 4200 sortilèges différents avec leur méthode de préparation et des solutions pour en guérir même si l’auteur affirme qu’on puisse s’en débarrasser définitivement. Les sortilèges sont classés dans des catégories telles que :
  • L’amour (omniprésent)
  • Le mariage
  • Le travail
  • L’argent
  • La famille
  • Le couple
  • Les enfants
  • La destruction partielle
  • La destruction totale
  • Evasion
  • Réussite des objectifs
  • Echec des objectifs
  • Le sexe par l’attirance extrême
  • Guérison psychologique (jalousie, envie, colère, obsession, haine, etc)
Evidemment, je n’a parcouru qu’une fraction de livre, car j’ai été dégouté par la description des sorts. Mais on remarque que le livre des 3 lauriers se concentre sur l’entourage d’une personne et ce ne sont pas des attaques à longue distance qu’on peut voir dans des manuels de sorcellerie occidentaux.

Le sortilège du Shour, arnaque et tromperie


J’ai apprécié ce livre par son aspect pédagogique, car il explique de nombreux concepts sur la sorcellerie. L’auteur se fait une joie de démonter les soi-disant guérisseur, marabout et autre charlatans. Ainsi, un chapitre entier est consacré à la définition du Shour dans la sorcellerie en Islam.  Une définition très vague de ce concept est des sortilèges qui se concentrent sur les relations de couple, l’attirance sexuelle et la création d’une dispute au sein d’une famille.

L’auteur du livre estime que le Shour n’est qu’une invention de ces charlatans afin de leur vendre des remèdes, des onguents et autres talismans à prix d’or. Il explique que le Shour n’est qu’une version différente et édulcorée du mauvais oeil (qui existe réellement). Il ajoute que l’efficacité du Shour se base sur la crédulité de la personne que ce soit au niveau culturel ou de la sorcellerie. La pratique du Shour est très présente dans les régions rurales algériennes et marocaines à cause du faible niveau d’éducation chez cette population qui est prête à croire tout ce qu’on lui raconte du moment qu’elle ressemble à une explication cohérente.

L’auteur ajoute que le Shour permet aussi d’éviter d’avouer ses propres erreurs et son hypocrisie. Si une relation de couple tombe à l’eau, il est plus facile d’accuser des sortilèges que son propre comportement ou caractère qui a détruit cette relation. Les mots sont crus et on sent que l’auteur déteste ces praticiens qui trompent les autres par des affirmations insensées. Un exemple de citation dans son livre :
Des ânes bâtés,  voilà ce qu’il sont ! Comment peuvent-il se prétendre comme des hommes de science et de religion alors qu’ils n’hésitent pas à laver le corps de jeunes filles innocentes en leur faisant croire que cela les purifie ? Pensent-t-ils sérieusement qu’une personne sensée va croire à leurs inepties. La base de la sorcellerie se fait par l’esprit et non par des gestes ridicules digne d’un singe.
Et encore, j’ai modifié quelques expressions qui auraient choqués certains. Le concept de la sorcellerie mentale est très présent dans ce livre et on se rend compte que le mauvais oeil est le pivot central de toute son approche. Ainsi, Abdullouhallah bin Hamid estime que la sorcellerie la plus efficace se fait par la pensée. Les gestes et les paroles sont des artifices idiots pour les faibles d’esprit.

La chair au coeur de ce livre


L’une des principales raisons pour laquelle ce livre a quasiment disparu est la place prédominante aux sorts qui impliquent les plaisirs de la chair. Que ce soit sur la domination d’une femme sur un homme, la réussite d’un mariage ou même trouver un mari consentant, les plaisirs charnels sont au coeur de certaines techniques. Selon son opinion, les plaisirs charnels sont parmi les plus intenses et les plus purs dans un certain sens. Cette relation ne contient ni le mensonge, ni une fourberie, car les deux personnes sont littéralement à nu que ce soit sur le plan mental ou physique.

Cette technique est évidemment recommandée pour les femmes, mais les hommes ne sont pas en reste. Dans ce domaine, l’auteur utilise librement son origine et éducation occidentale pour expliquer et justifier cette pratique.

Ce livre n’est pas seulement un essai sur les sciences occultes. Mais il aborde aussi la profondeur de la nature humaine et de la psychologie. Selon ses observations, la sorcellerie n’est pas quelque chose de surnaturel, mais bien une compréhension profonde de l’esprit et des émotions pour mieux le contrôler.

 Note de l'auteur : Cet article fait partie d'un projet de littérature fictive sur l'écriture automatique