jeudi, janvier 02, 2014

Mon avis sur la série Scandal



La série Scandal a déferlée sur nos écrans depuis près de 2 ans et une 3e saison est déjà annoncée. Mes premières impressions étaient très mitigées. Scandal voulait s'inspirer de West Wing, mais on peut dire qu'elle ne lui arrive pas à la cheville. Par la suite, la série éveille un peu mon intérêt à partir de la seconde saison et je dois dire qu'elle est potable comparé aux autres merdes des séries TV.



La série Scandal raconte l'histoire d'Olivia Pope qui est un experte des relations publiques. Elle résout les crises, cache les scandales avec une équipe qui semble sortie tout droit de l'Agence tous risques. Olivia a aussi une aventure avec le président américain (on ne se refuse rien) et ensuite, on a l'intrigue habituelle des séries politiques et conspirationnistes.



Cette critique sur la série Scandal peut sembler injuste aux fans. Car les intrigues sont plutôt réussies, la performance des acteurs et actrices sont légèrement supérieurs au médiocre et on prend gout à la regarder, mais le putain de problème est que le romantisme de Scandal ne cadre absolument pas avec le reste. Le président américain semble être une lopette manipulée par sa femme et sa maitresse plutôt que le plus puissant dirigeant du monde. On est très loin, mais alors très loin de la prouesse magistrale d'un Josia Bartlet dans son rôle de président d'A La Maison Blanche.

Le succès inégalée d'A La Maison est que le scénario se concentrait uniquement sur la politique et le romantisme était secondaire. Scandal, en revanche, tente de mêler les deux et le résultat laisse un gout de dégueulis dans la bouche.



Par ailleurs, la série Scandal tente d'exploiter les faits de l'actualité réelle. On a la comparaison avec Hilton et Lewinski ou l'espionnage de la NSA révélé par Snowden. Je suis un fier partisan de ce héro et j'étais vraiment écœuré par l'approche de la série Scandal sur le sujet. Snowden est illustré comme un attardé mental et un NoLife pur et dur. Il passe pour un traitre et il est torturé à mort par l'un des membres de l'équipe de notre sauteuse de président américain !

L'un des critères d'une bonne série se base sur la documentation qui alimente son scénario. Si ce dernier utilise des pseudos faits réels pour déraper complètement par la suite, alors le spectateur est déçu et frustré. Si on compare, par exemple, le scénario d'une série comme Leverage, on peut dire que celui de Scandal est un McDo et que celui de Leverage est du foie gras. Leverage prend une approche amateuriste qu'on retrouvait dans les séries navets des années 1980, mais on retrouve une grande qualité dans ses intrigues.



Bien sûr, on a les mécanismes habituels de suspens et de complots du méchant gouvernement qui séduit les spectateurs, mais avec un peu d'efforts, la série Scandal aurait pu prétendre succéder à West Wing ce qui n'est pas absolument le cas quand on voit la tournure des épisodes.

La conclusion est que la série Scandal laisse un gout d'inachevé. Très prometteuse, mais le manque d'imagination scénaristique a tout foutu en l'air.

Je donne une note de 7/10 à la série Scandal.